nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
Archives et Traceurs
ARCHIVES-TRACEURS

"Archives & Traceurs"

 

L'objectif des travaux menés dans le thème "Archives & Traceurs" est de comprendre la dynamique et la variabilité naturelle du climat et d'évaluer la sensibilité des écosystèmes marins et continentaux aux changements climatiques et anthropiques.

 

Pour comprendre la variabilité naturelle du climat, connaître l’ampleur et la périodicité des changements passés est une étape incontournable. Se tourner vers le passé permet de s'affranchir de la perturbation humaine. Aussi, reconstituer, dans ces conditions, de telles variations permet d’appréhender le fonctionnement  du système complexe qu’est le climat et d’identifier et quantifier les interactions et les flux entre ses différentes composantes: atmosphère, océan, glace et continent. Pour ce faire, l’analyse des  variations passées des paramètres climatiques et de leur impact sur les écosystèmes  nous renseigne sur la manière dont le système climatique réagit à des perturbations naturelles (orbitales et volcaniques). Depuis cinquante ans, le LSCE développe des méthodes de reconstitution de paramètres climatiques à partir de l’analyse de marqueurs physicochimiques dans des archives naturelles (glaces, sédiments marins et  lacustres, loess, spéléothèmes,  arbres, mollusques, coraux …). De telles données constituent un banc d’essai pour tester la capacité des modèles numériques de climat à représenter correctement les mécanismes impliqués dans les changements et leurs effets.

 

L'évaluation de la sensibilité des environnements marins et continentaux aux changements climatiques et anthropiques découle de deux approches: la première, en lien avec l’approche décrite précédemment repose sur l'étude des archives naturelles du climat qui informe sur les impacts passés des changements climatiques sur différents écosystèmes. La seconde est basée sur l'étude d'écosystèmes actuels soumis à la pression conjuguée du changement climatique et de la pression anthropique (rivières, sols, environnements marins, …).

 

Ces travaux de recherche reposent sur un fort investissement des membres du thème depuis le prélèvement des échantillons jusqu'à l'interprétation des résultats: i- échantillonnage (carottages de glace, de sédiments marins ou lacustres, d’arbres…), ii- analyses physico-chimiques, notamment isotopiques, mais aussi paléomagnétiques, micropaléontologie et sédimentologie, iii- datation (chronostratigraphie et radiochronologie), iv- compréhension des traceurs (enregistrement, fossilisation, préservation du signal climatique et/ou anthropique).

 

Le thème regroupe 5 équipes et groupe de recherche situés sur les sites CNRS de Gif-sur-Yvette et CEA de Saclay: CLIMAG (Climat, Paléomagnétisme), GEOTRAC (GÉOchronologie, TRaceurs et ArChéométrie), GLACCIOS (GLAces et Continents, Climat et Isotopes Stables), PALEOCEAN (Paléocéanographie), groupe LANDER.

 

Représentation schématique des archives (en haut à droite), enjeux scientifiques (en bas) selon les échelles de temps étudiées (axe horizontal, échelle logarithmique). Les types de proxies déployés sont décrits en haut à gauche. Quelques développements récents sont en rouge.

Maj : 17/05/2017 (2)

Retour en haut