nom_organismenom_organismenom_organisme
Extrèmes : Statistiques, Impacts et Régionalisation
ESTIMR

Source: Wendelien van Oldenborgh
Vue du pont Erasme ("Le Cygne") qui enjambe le fleuve à Rotterdam, dans la brume, en décembre 2008. La fréquence de telles situations météorologiques a décru au cours des 30 dernières années en Europe.

L’équipe ESTIMR a pour objectifs principaux : la compréhension et la modélisation de la variabilité climatique et environnementale à différentes échelles spatiales – depuis les très grandes structures liées à la dynamique atmosphérique jusqu’à des phénomènes très locaux – et à différentes échelles temporelles – pour l’étude de climats passés, des processus présents et des évolutions futures.

Dans ce cadre très vaste, l’une des forces de l’équipe ESTIMR repose sur l’utilisation et le développement de modèles statistiques de l’état-de-l‘art adaptés aux problématiques climatiques, grâce à une interaction multidisciplinaire soutenue entre climatologie, modélisation et statistiques

 

De manière non exhaustive, les axes de recherche principaux de l’équipe ESTIMR sont donc (interdépendants) :

  • Modélisation et simulations d’evénements climatiques extrêmes ;
  • Descente d’échelle (« régionalisation » / « downscaling ») statistique & dynamique ;
  • Générateurs stochastiques de temps ;
  • Correction de biais ;
  • Régimes de temps ;
  • etc.

 

 

 

Ces axes se déclinent au travers de multiples applications :

  • Evaluations de modèles climatiques globaux et régionaux ;
  • Projections régionales des simulations climatiques futures à grande échelle ;
  • Détection/attribution du changement climatique (par ex., sur les extrêmes) ;
  • Impacts des changements climatiques sur différents systèmes (par ex., hydrologiques, énergétiques, écologiques ;
  • Reconstruction de climats passés (dernier millénaire, dernier maximum glaciaire, etc.)
  • etc.

 

Par ailleurs, la plupart des outils et modèles statistiques développés dans l’équipe sont mis à disposition de la communauté scientifique sous formes de packages R.

 

L’équipe ESTIMR se trouve donc à l’interface entre la recherche en climatologie et certaines questions sociétales (liées aux impacts du changement climatique) en développant des outils statistiques servant de passerelles entre les deux, et utilisables par la communauté scientifique et la société.

 

maj : 06-03-2015 (22)

Retour en haut