nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
El Niño aide à prédire l’avenir du phytoplancton   

img

Vitale pour l’ensemble de la chaîne alimentaire marine, la production de matières organiques par le phytoplancton pourrait diminuer de 3% par degré de réchauffement global en 2100. Telle est la conclusion d’une étude impliquant des chercheurs du LSCE, grâce à une nouvelle méthodologie consistant à exploiter la diversité des modèles climatiques plutôt que leur moyenne.

Comme point de départ, le constat d’une corrélation entre des prédictions qui peuvent être vérifiées aujourd’hui et des prédictions éloignées dans le temps. « En d’autres termes, quand un modèle affirme que la production de matière organique est affectée par des épisodes de type El Nino, il affirme également qu’elle sera affectée par le changement climatique à venir » illustre Lester Morgan Kwiatkowski, climatologue au LSCE.  Les chercheurs ont alors extrait de l’information de l’ensemble des modèles climatiques, y compris les divergents, et les ont mis en relation avec les données satellitaires sur la production de matière organique  au cours d’épisodes El Niño récents. Verdict : une baisse de production d’environ 3% par degré de réchauffement. Ces résultats constituent ce que les climatologues appellent une « contrainte émergente ».

Laurent Bopp, chercheur LSCE actuellement à l'ENS, co-auteur de l’étude, ajoute : «Ce travail permet de diminuer considérablement les incertitudes associées aux projections numériques. Sans action forte pour réduire les émissions anthropiques de gaz à effet de serre, le changement climatique pourrait entraîner une diminution à long terme de la biomasse du phytoplancton dans l’océan avec des répercussions sur toute la chaîne alimentaire. Cela risque d’avoir des conséquences négatives sur les pêcheries mondiales, déjà soumises à de fortes pressions aujourd’hui.»

Emergent constraints on projections of declining primary production in the tropical oceans. Nature Climate Change, doi: 10.1038/nclimate3265.

Contact : Lester Morgan Kwiatkowski (LSCE)

A. Mazaud, dépêche du 13/04/2017
Retour en haut