nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
L'Homme était déjà présent aux Philippines il y a quelques 700 000 ans !   

img

Une équipe internationale et interdisciplinaire, impliquant le Muséum national d’histoire naturelle, le Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE – CEA/CNRS/UVSQ, Paris-Saclay), et en collaboration notamment avec le National Museum des Philippines, vient de découvrir les plus anciennes traces de peuplement des Philippines par des hominidés, dans le site archéologique de Kalinga (Île de Luzon) daté de 709 000 ans. Cette importante découverte parue dans Nature, le 2 mai 2018, amène à réviser nos connaissances sur l’histoire du peuplement de l’Asie du Sud-est insulaire.

Depuis 2,5 millions d’années, les Philippines forment un chapelet d’îles isolées du continent par de profonds bras de mer. La plus ancienne présence humaine connue à ce jour aux Philippines a été datée de 67 000 ans, en 2010. De récentes découvertes sur le site de Kalinga, fouillé depuis 2014, repoussent cette première colonisation à une date bien plus ancienne.
Les fouilles archéologiques ont mis au jour plusieurs restes animaux : varan, tortue boîte, cerf des Philippines, Stegodon (un cousin de l’éléphant) et une espèce de rhinocéros éteinte depuis au moins 100 000 ans, Rhinoceros philippinensis. Celui-ci a été retrouvé sous la forme d’un squelette presque complet, associé à plusieurs dizaines d’outils préhistoriques, taillés sur enclume. La carcasse présente plusieurs traces de découpes sur les côtes et extrémités des membres et des points de percussion sur les os d’un membre antérieur....
A. Mazaud, 2018-05-07
Retour en haut