nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
drapeau
Comment les anomalies météos influencent les émissions de CO2/Inter-annual variability in fossil-fuel CO2 emissions due to temperature anomalies   
img

 

(English version: http://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aa693d

Résumé: Les anomalies saisonnières, telles que la douceur de l’hiver et l’automne 2014 en France ou les faibles chaleurs de l’été 2014 au Japon, ont une influence non négligeable sur le bilan des émissions de CO2 des pays. Si, sur le long terme, l’activité économique d’un pays est le premier facteur impactant les évolutions des émissions de CO2, les chercheurs montrent que les anomalies météorologiques inter-annuelles ont aussi un effet mesurable sur les émissions d’un grand nombre de pays, en lien avec les besoins en chauffage et en climatisation. Cet impact est particulièrement important pour les pays de l’Europe de l’Ouest (France, Allemagne, Angleterre, Pologne…), et atteint typiquement 1 kg de CO2 émis par degré de chauffage supplémentaire, par jour et par personne. L’étude, menée par un trio de chercheurs du LSCE (CEA/CNRS/UVSQ, Université Paris Saclay), de l’IPSL (CNRS/UPMC) et du MEEM, est parue cette semaine sur le site d’Environment Research Letters.

Contact: François-Marie Bréon, LSCE

version étendue:

A. Mazaud, 2017-04-04
Retour en haut