nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
Eléphants de forêt et stocks de carbone dans la biomasse   
img

Comment le déclin des populations d'éléphants de forêt réduit les stocks de carbone dans la biomasse

Une étude internationale à laquelle ont participé des chercheurs du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA/CNRS/UVSQ) vient de prouver que le déclin de l’éléphant de forêt a un rapport direct avec la réduction des stocks de carbone dans la biomasse. L’article relatif à cette étude vient de paraître dans Nature Geosciences.

"Les éléphants de forêt sont des gestionnaires naturels qui éclaircissent les forêts en "élaguant" ou en enlevant les petits arbres. Ces animaux augmentent la croissance des grands arbres et la production de bois" explique F. Berzaghi. "Notre étude montre que même à forte densité de population, les éléphants de forêt continuent d'améliorer le potentiel de stockage de carbone des forêts d'Afrique centrale : il n'y a aucune contre-indication écologique à leur retour". Cette espèce favorise aussi la germination de plus de 100 espèces d’arbres en dispersant leurs graines, ceux-là mêmes qui fournissent ensuite nourriture et habitat aux primates, oiseaux et insectes. Option « gagnant-gagnant », la protection et l’expansion des populations restantes d’éléphants de forêt agira pour la faune sauvage, la biodiversité et la lutte contre le changement climatique.

A. Mazaud, 2019-07-16
Retour en haut