nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
Projection du film documentaire "Travailler joli pour le nouveau clair de lune"
Hugo Dayan
LSCE
Jeudi 15/02/2018, 10h30-13h00
Bat 701, P 17C, LSCE Orme des Merisiers

 

 

 

 

ARTS ET SCIENCES EN LUMIERE

 

Travailler joli

pour le nouveau clair de lune

 

Un film de Hugo DAYAN

 

L'idée de ce film est née d'un programme de recherche de l'APREIS[1] - un laboratoire scientifique, artistique et culturel, indépendant et sans but lucratif - dont les travaux s'intéressent à la durabilité du développement et à sa mise en œuvre, à son économie, aux interactions culturelles réciproques qu'elle requiert et à l'imaginaire qui la porte.

Fruit d'une recherche scientifique mais aussi d’expériences humaines, ce film est également un documentaire, un documentaire qui invite à explorer une nouvelle esthétique de la connaissance et de sa transmission et rend l'invisible plus visible.

Entremêlant création artistique, créativités sociales, lieux et milieux et rendant sensibles des expériences de vie - individuelles et collectives - qu'il relie, ce film est également un outil pédagogique et récréatif qui diversifie et enrichit les moyens et les modes de la connaissance d'une part et, d'autre part, rend cette connaissance accessible au plus grand nombre. Par suite, il propose une autre politique de l'esthétique et une nouvelle esthétique du politique pour mettre en lumière les sciences et les arts, la vie et le vivant.

 

Synopsis

Un musicien brésilien, dont l’inspiration se nourrit de la nature, de la sensibilité féminine et des espoirs de ceux qui portent attention à l'environnement et aux valeurs humaines, cherche à terminer l'écriture d'une chanson pour un concert dans la capitale brésilienne du Pantanal, Corumbá, frontalière de la Bolivie.

Les créativités sociales des cultures populaires locales que le compositeur découvre au Brésil et en Bolivie trouvent écho dans son imaginaire et renforcent sa conviction que le concept de durabilité est féminin. Redécouvrant en Bolivie les figures andines de l'union entre la terre et la femme, qui remontent aux cultures indigènes, et entrevoyant la femme comme la main de la terre et la main du temps, son inspiration se libère : il est possible de "travailler joli pour le nouveau clair de lune", sens du mot "développement" en quechua et titre d'une nouvelle chanson.

 

Synopsis (in english)

A Brazilian musician, whose inspiration arises from nature, the feminine sensibility and the hopes of those who pay attention to the environment and human values, tries to finish writing a song for a concert in the Brazilian capital of Pantanal, Corumbá, bordering Bolivia.

The local social creativities of popular cultures that the composer discovers in Brazil and in Bolivia resonate in his imagination and strengthen his conviction that sustainability concept is feminine.

Rediscovering in Bolivia the Andean figures representing the relationship between the earth and the female, which goes back to the native cultures and glimpsing the female as the earth hand and time hand, his inspiration is delivered: it's "lovely working for the new moonlight", sense of the word "development" in Quechua and title of a new song.


[1]  https://apreis.eu

 

Contact : Juliette Lathiere
Retour en haut