nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme
L’eau, la boue, les bulles: Les lacs de l’Arctique comme témoins et acteurs des changements du climat
Frédéric Bouchard
GEOPS
Jeudi 19/04/2018, 11h00-12h00
Bat 701, P 17C, LSCE Orme des Merisiers

Résumé

Les écosystèmes deau douce sont très répandus en zone de pergélisol et jouent un rôle crucial dans le développement des communautés nordiques (ex : ressources en eau, chasse et pêche). Ils peuvent aussi avoir un impact sur les cycles biogéochimiques planétaires en transférant vers latmosphère du carbone organique autrefois piégé dans le sol, notamment par l’émission de gaz à effet de serre (CO2 et le CH4). Considérant les énormes quantités de carbone stockées dans le pergélisol (deux fois plus que dans latmosphère), les milieux aquatiques de lArctique peuvent donc être vus comme des hotspots biogéochimiques planétaires.

Le thème central de cette présentation est de montrer comment les lacs de lArctique peuvent jouer un double rôle de témoins (sentinelles) et acteurs (régulateurs) des grands changements environnementaux, incluant le climat. Un survol de projets de recherche récents, en cours et futurs, axés sur la (paléo)limnologie, lhydrologie et la biogéochimie, seront présentés. Nous voyagerons des côtes de la Baie dHudson à lextrême nord de lArchipel arctique canadien, en passant par l’Île Bylot, à lentrée du Passage du Nord-Ouest.

Nous terminerons avec une brève présentation du projet PEGS - PErmafrost and Greenhouse gas dynamics in Siberia. Récemment sélectionné dans le cadre du programme Make Our Planet Great Again (MOPGA) lancé en 2017 par la Présidence française, le projet PEGS implique des collaborateurs de GEOPS, du LSCE et dautres institutions à l’échelle internationale (Allemagne, Canada).

Abstract

Freshwater ecosystems are widespread in permafrost regions and play a crucial role in the development of Northern communities (ex: water resources, hunting and fishing). They can also have a significant impact on global biogeochemical cycles by releasing organic carbon formerly trapped in frozen soil, through greenhouse gas emissions (CO2, CH4). Considering the enormous quantities of carbon stored in permafrost (twice as much as in the atmosphere), Arctic aquatic landscapes can be considered as planetary biogeochemical hotspots.

The central theme of this talk is to show how Arctic lakes can play a double role - as both witnesses (sentinels) and actors (regulators) of large-scale environmental changes, including climate. A brief overview of recent, ongoing and future projects, based on (paleo)limnology, hydrology and biogeochemistry, will be presented. We will travel from the Hudson Bay shores to the Northern tip of the Canadian Arctic Archipelago, through Bylot Island, the main entrance of the Northwest Passage.

We will conclude with a short introduction to the new project called PEGS - PErmafrost and Greenhouse gas dynamics in Siberia. Recently selected by the Make Our Planet Great Again (MOPGA) initiative, launched in 2017 by the French President, PEGS brings together collaborators from GEOPS, LSCE and other institutions at the international level.

Contact : Juliette Lathiere
Retour en haut