nom_organisme nom_organisme nom_organisme nom_organisme

La thèse, une formation par la recherche

La thèse est une formation par la recherche offrant des débouchés dans et en dehors du monde académique. Les compétences expérimentales, analytiques, rédactionnelles, et/ou de modélisation, acquises pendant la thèse sont valorisables dans un grand nombre de métiers. Le LSCE accueille en permanence plus de 60 doctorants venant de différentes écoles doctorales dont principalement les deux écoles doctorales auxquelles le LSCE est rattaché :  

 

Les doctorants du LSCE bénéficient d’allocations de recherche d’origine diverses :

  • Contrats doctoraux des universités
  • Contrats CFR (contrat formation-recherche) du CEA
  • Contrats cofinancés CEA-région
  • Contrats cofinancés CEA-industrie
  • Contrats CIFRE

Le LSCE participe activement à l’offre de formation en cours de thèse proposée par les écolesdoctorales sous la forme d’unités d’enseignement de 20h : modélisation statistique, cycle du carbone, et impacts du changement climatique.

 

Un suivi des doctorants au LSCE a été mis en place par la direction du laboratoire dès sa création en 1998, à travers un comité de suivi des thèses, rattaché au Conseil de Laboratoire et, depuis 2000, la signature d’une charte des thèses.

 

Le LSCE mène régulièrement des enquêtes sur le devenir de ses anciens doctorants. Un an après la thèse,  les jeunes docteurs issus du LSCE sont généralement tous en CDD en France ou à l’étranger, la plupart du temps en « postdoc ». Trois ans après la thèse (promotion 2009), les jeunes docteurs du LSCE ont un emploi permanent ou de longue durée dans un organisme ou une entreprise française ou étrangère. Pour l’année 2009 par exemple, sur les 9 emplois en CDI en France, 5 sont dans le secteur privé (entreprises Climpact, Safran, Astrium…) et 4 dans le secteur public (ingénieur de recherche, maître de conférence, enseignant dans le secondaire). Les CDD à l’étranger sont pour moitié occupés par des docteurs non français de retour dans leur pays d’origine en recherche académique, et pour l’autre moitié par des docteurs français en CDD de longue durée dans un pays européen. Les jeunes docteurs souhaitant rester en recherche académique restent plus longtemps en CDD, généralement à l’étranger (postdoc)

Retour en haut